L’alopécie du chat : 2 solutions naturelles pour remédier à la dépilation des félins

Dernière mise à jour : 30 oct.

Votre chat perd ses poils et des trous se forment dans son pelage ? Ce phénomène dermatologique s’appelle la pelade du chat. Le terme vétérinaire exact est alopécie. En réalité, c’est un symptôme courant lors d’un dérèglement hormonal, d’une allergie ou d’une infection parasitaire. Pour appréhender cette perte de poils chez votre matou, laissez-vous embarquer par l’histoire de Ficelle et Lucie. Ficelle a été victime, il y a peu, d’alopécie.Fort heureusement, son histoire se termine bien. La bonne fée Les Bulles de Misstinguett y est pour quelque chose : son grimoire regorge de baumes et de savons pour les animaux. Des remèdes efficaces pour aider à soigner la pelade du chat avec des traitements naturels. Vous êtes intrigué ? Alors, continuez votre lecture. Vous trouverez sur votre chemin tous les secrets magiques pour empêcher l’alopécie de se propager.



Alopécie du chat : symptômes et causes d’une perte de poils avant les solutions naturelles


L’heure de la découverte de l’alopécie et de ses symptômes


Alors que Lucie s’apprête à nourrir Ficelle, elle aperçoit des trous dans le pelage de son chat. Embarrassée, elle laisse Ficelle terminer sa gamelle, puis l’attrape pour regarder de plus près les zones de peau dénuées de poils. Une sur le ventre, une semblable sur le dos, et une troisième sur l’arrière-train. A priori, pas d’autres symptômes si ce n’est quelques rougeurs. Sans attendre, Lucie recherche sur Internet la cause plausible de la dépilation de son chat.


Première recherche : « chat sans poils ». Elle tombe sur des photos de sphynx qui se prélassent au soleil. Résultats non probants ! Elle réessaye avec une nouvelle recherche : « Mon chat a des trous dans ses poils ». Elle parcourt quelques articles, lit en diagonale et comprend que Ficelle est atteint d’alopécie ; un problème de peau qui provoque une perte de poils totale ou partielle sur le pelage des chats, sur une ou plusieurs parties du corps. Ce souci de peau s’accompagne parfois :

  • de rougeurs ou de plaques,

  • de pellicules ;

  • de démangeaisons ;

  • de lésions superficielles ou profondes sur la peau.


L’alopécie est aussi connue sous le nom de pelade du chat ; un nom qui fait sourire Lucie. Pelade ça sonne un peu comme roulade, boutade ou rigolade. Mais la pelade du chat, ce n’est pas une plaisanterie. Les symptômes de Ficelle sont bien réels et Mathilde, propriétaire aux petits soins, contacte son vétérinaire pour connaître la cause exacte de ce problème.


Les causes de la pelade du chat sous l’expertise d’un vétérinaire



Après quatre sonneries, le vétérinaire de Lucie décroche. Elle lui explique son problème : il manque des poils à Ficelle sur le ventre, l’arrière-train et le dos, mais il s’alimente bien et se laisse approcher. Elle lui dit qu’elle pense que Ficelle a la roulade du chat (la pelade du chat, pardon) avec quelques irritations notables au niveau des endroits sans poils. Elle est inquiète puisque Ficelle n’a jamais eu de souci de santé.


Le vétérinaire explique à Lucie qu’une perte de poils chez un chat, en dehors de la mue, est un signe clinique diagnostiqué pour différentes maladies. Le chat peut aussi avoir des plaques sans poils et sans irritations. L’alopécie est souvent un symptôme des pathologies suivantes :

  • une maladie parasitaire comme la teigne et la gale ;

  • un trouble du comportement (léchage ou grattage intensif du chat) ;

  • une allergie saisonnière ou alimentaire ;

  • un dérèglement hormonal ;

  • un stress ou une anxiété soudaine.


Le vétérinaire lui rappelle qu’un examen est obligatoire pour déterminer la cause de la pelade du chat. Il rassure Lucie en lui disant que les problèmes de peau font partie des motifs de consultations les plus courants pour les matous selon le rapport annuel Pet Health Care 2018. Ils conviennent d’un rendez-vous au cabinet trois jours plus tard. Lucie raccroche en regardant Ficelle s’acharner sur le griffoir. En attendant patiemment la visite chez son vétérinaire, Lucie souhaite soulager Ficelle des petites rougeurs qui accompagnent sa perte de poils. Pour cela, elle fait appel à sa bonne fée : Les Bulles de Misstinguett.


Les conseils de la bonne fée pour soulager la pelade du chat avec 2 traitements naturels


Le grimoire de la bonne fée Les Bulles de Misstinguett regorge de soins naturels. Elle confectionne de ses mains des baumes et des savons pour soulager les maux des animaux qui ornent notre Terre. Ces recettes sont ancestrales. Elle utilise des huiles vierges biologiques, des beurres végétaux et des poudres de plantes ; le meilleur de la nature. Lucie sait, par bouche à oreille, que les remèdes de la bonne fée sont vertueux. Des compléments qui vont aider Ficelle en attendant le rendez-vous chez le vétérinaire.


Le savon au thym et au romarin riche en bonnes bactéries qui accélère la pousse des poils des félins


Après avoir soigneusement feuilleté son grimoire, la bonne fée conseille à Lucie d’utiliser le savon thym et romarin. Mais pourquoi demande Lucie ? Car le thym est une plante médicinale aux grands pouvoirs, répond la bonne fée. Il est antioxydant, antibactérien, apaisant et purifiant. Le romarin, lui, est une plante aromatique précieuse pour la peau. En application locale, il atténue les douleurs cutanées et stimule la microcirculation qui favorise la pousse du poil. Elle ajoute que ce savon va permettre d’atténuer les rougeurs et d’augmenter les chances de repousse de nouveaux poils.


Lucie, convaincue par l’aura de la bonne fée, accepte le savon. La bonne fée lui recommande de prendre toutes les précautions nécessaires pour laver son chat avec le savon thym et romarin. Certains animaux ne sont pas à l’aise avec l’eau et faire un shampoing peut être une épreuve physique et psychologique pour eux. Grâce aux gestes doux de Lucie, le shampoing de Ficelle se passe dans la joie et la bonne humeur. Il ressort du bain fier comme un paon et soulagé des légères irritations sur sa peau. En plus, ses follicules pileux sont stimulés pour accueillir un nouveau cycle de pousse de poils.




Le baume protection aux huiles végétales pour reconstruire l’épiderme des chats


Lucie, contente de voir Ficelle mieux dans ses pattes avec le shampoing, se rend une nouvelle fois chez la bonne fée pour la remercier. Les Bulles de Misstinguett, bienfaitrice du bien-être animal, lui précise que les savons naturels sont des soins puissants, cependant il faut les utiliser avec parcimonie pour ne pas abîmer la barrière protectrice de la peau de Ficelle. En complément du savon, la bonne fée recommande à Lucie d’utiliser le baume protection. Son pouvoir est fort. Comme son nom l’indique, son rôle est de protéger la peau. Il éloigne les nuisibles, les champignons et les acariens qui peuvent être à l’origine de la pelade du chat et soigne les petites blessures de la peau.


Le secret du baume : des huiles nutritives et riches en vitamines qui rendent la peau saine. Une synergie d’actif qui stimule le poil et fournit le bon gras aux membranes cutanées. Sans attendre, Lucie essaye le baume protection que lui tend la bonne fée. Son utilisation est simple. Elle prélève avec deux doigts une petite quantité de baume puis elle l’applique avec douceur sur les zones dénuées de poils de Ficelle. Il se laisse faire. L’odeur est aussi divine que la puissance du soin. Lucie et Ficelle sont ravis. Tous deux savent que le baume protection va leur permettre de patienter sereinement jusqu’à l’examen du vétérinaire. La bonne fée, contente de son travail, les regarde s’éloigner, main dans la patte, avant de retourner dans son atelier magique.


Vous voulez connaître la fin de l’histoire ? Ficelle et Lucie vont chez le vétérinaire. Après un bilan complet, le vétérinaire rend son verdict : l’alopécie provient de petites bébêtes invisibles à l’œil nu qui attaquent la peau de Ficelle à cause d’un antiparasitaire inefficace. Il donne le traitement adéquat et recommande à Lucie de continuer à utiliser les solutions naturelles de la bonne fée contre l’alopécie. La pelade du chat se soigne plus rapidement avec un coup de pouce de la nature : les traitements naturels. Résultat, en quelques semaines, les poils de Ficelle repoussent ! Si vous aussi vous rencontrez des petits tracas dermatologiques avec vos animaux, la bonne fée est à votre écoute. Adressez-vous directement à elle en passant par son formulaire de contact.


Sources :


MSD MANUAL, Hair Loss (Alopecia) in Cats, octobre 2022

Veterian key, Feline symmetrical Alopecia, 2016



56 vues0 commentaire